Face nord du Dru : Tom Livingstone gère la première ascension libre de la Voie des Guides.

Lors de la troisième tentative, le Britannique Tom Livingstone a obtenu la première ascension libre de la voie mixte de 850 mètres de long Voie des Guides dans la face nord du Dru. De solides alpinistes comme Korra Pesce et Jeff Mercier avaient déjà tenté de libérer la ligne directe à travers la partie la plus raide de la face nord avant lui et son partenaire d'escalade Tom Seccombe.

Témoignage de Tom Livingstone

En mars 2022 j'y serai dans deux jours et demi Tom Seccombe la Voie des guides escalade libre - une voie mixte de 850 mètres de long sur la face nord du Dru en Massif du Mont-Blanc. Pour moi, l'un des itinéraires alpins les plus difficiles que j'ai jamais escaladés.

Rectangle_Knatsch en Bois Magique

La ligne a déjà été utilisée par de forts grimpeurs mixtes comme Jeff Mercier ainsi que Korra Pescé en 2012 et par le Groupe Militaire de Haute Montagne (GMHM). A ma connaissance, cependant, personne n'avait jamais réussi une ascension libre. Le GMHM a dessiné un topo et plusieurs pitchs avec M8+ ? noté. Mais même en dehors de ces longueurs, j'ai toujours trouvé le parcours difficile.

tom-livingstone-nordface-les-dru
Vue du balcon de Tom Livingstone à Chamonix : les pics en forme de fusée des Drus. image Tom Livingstone

montagnes préférées

Pendant que je suis avec John McCune vivions ensemble, nous regardions tous les soirs depuis notre balcon Chamonix sur les Drus et regarda avec fascination les sommets semblaient s'enflammer. Nous avons regardé les couchers de soleil orange, or et rose et nous avons imaginé que nous étions haut dans le mur. Nous laissons souvent notre dîner brûler dans le four, plongés dans nos pensées

« Les Drus font partie de mes montagnes préférées : ce sont d'étonnants sommets en forme de fusée qui ne demandent qu'à être escaladés.

Tom Livingstone

La voix du guide m'intimidait. D'une part parce que les équipes précédentes étaient très fortes, d'autre part parce qu'il s'agit d'une ligne très directe à travers certaines des sections les plus raides du mur. Les Drus font partie de mes montagnes préférées : ce sont d'étonnants pics en forme de fusée qui ne demandent qu'à être escaladés.

Températures de congélation

J'ai pris la Voie des Guides avec moi pour la première fois en janvier 2022 Robert Smith essayé, mais lors de notre bivouac d'avant route notre tente a été déchiquetée par les rafales de vent. C'était une nuit bruyante et tremblante et lorsque l'alarme s'est déclenchée le matin, nous avons décidé de simplement monter l'entrée car il n'était pas évident où cela mènerait. Nous avons aperçu environ un tiers du visage et atteint la base du premier terrain M8 + avant de battre en retraite, les corps gelés.

tom-livingstone-ffa-voie-des-guides2
Rob Smith descend un terrain difficile lors de la première tentative. image Tom Livingstone.

La deuxième tentative a eu lieu en mars avec Matt Glen au lieu de. Mais là aussi, les températures glaciales de la fin de la première journée nous ont obligés à descendre. Nous grimpions souvent tous habillés, ce qui rendait encore plus difficiles les terrains mixtes difficiles. Néanmoins, j'étais heureux de gravir les terrains au-dessus de mon point culminant précédent, y compris le premier terrain M8 +.

"Le premier pas M8+ suit une fissure en surplomb qui s'amincit progressivement et comporte de moins en moins de marches."

Tom Livingstone

Il fait suite à une fissure en surplomb qui s'amincit progressivement et comporte de moins en moins de coups de pied. Après ce point, nous sommes descendus. J'ai appris que les températures sont généralement conformes aux prévisions - -21 degrés étaient prévus pour la nuit.

nuit inconfortable

Quelques jours plus tard, je suis revenu avec Tom Seccombe dans des températures plus chaudes. Le 10 mars nous sommes montés dans la fameuse alcôve de la face nord des Dru. Sur le chemin, j'ai libéré tous les emplacements et j'ai été émerveillé par le terrain escarpé. Tom et moi avons traversé plusieurs bons endroits de bivouac sur notre chemin vers l'alcôve, pensant qu'il y aurait un meilleur endroit plus haut. Puis, quand nous n'avons trouvé qu'un mauvais rebord de neige pour dormir, nous avons été consternés.

"Alors que nous découvrions la traversée cruciale et célèbre le long de la veine de quartz, la rafale de neige a commencé à assombrir la montagne."

Tom Livingstone

Le deuxième jour, nous avons grimpé le côté gauche de la niche. Je suis content d'entrer occasionnellement dans le domaine du drytooling Rive Gauche visites. C'est une bonne préparation pour ce type d'escalade. Je m'accrochais toujours à l'ascension libre alors que nous prenions lentement de l'altitude.

Mais alors que nous découvrions la traversée cruciale et célèbre le long de la veine de quartz, la rafale de neige a commencé à assombrir la montagne. Apparemment, notre fenêtre de beau temps était terminée. Tom Seccombe a pris les devants et cela ne me dérangeait pas.

Bord légendaire

Bien sûr, je voulais libérer chaque longueur, mais sur un parcours alpin, ce serait beaucoup plus difficile que la normale de vouloir mener chaque longueur – et en même temps assez égoïste. Ce n'est pas El Capitan, où les deux membres de l'équipe peuvent diriger à tour de rôle chaque terrain individuel – et avoir plusieurs tentatives de points rouges si nécessaire.

"Je voulais vraiment mener tous les terrains décisifs et difficiles et j'avais l'impression d'avoir réussi à le faire."

Tom Livingstone

Je ne pense pas qu'il soit pratique ou logique de définir une ascension alpine libre comme devant mener chaque longueur. Je voulais vraiment mener tous les terrains crux et difficiles et j'avais l'impression d'avoir réussi à le faire.

Tom a fait un pendule le long de la veine de quartz, puis j'ai basculé et j'ai trouvé de bons crochets et coups de pied. Après avoir pu libérer ce terrain et que la météo s'est à nouveau améliorée, j'ai décidé d'attaquer à fond et d'utiliser toute mon énergie pour libérer le reste du parcours. J'ai commencé le deuxième pitch M8 +, qui est étiqueté comme un bord légendaire dans le topo avec trois étoiles.

"J'ai rempli mes poumons d'oxygène et j'ai commencé à grimper - complètement exposé, avec le Dru en dessous de moi."

Tom Livingstone

L'intersection se terminait par un toit de deux mètres de haut. Une fois en dessous, j'ai secoué mes bras et accroché suffisamment d'équipement à mon harnais. Puis j'ai rempli mes poumons d'oxygène et j'ai commencé à grimper. Complètement exposé, en dessous de moi le pur Dru. J'étais assez excité quand je suis arrivé au stand.

Galerie d'images : Voie des Guides - en ligne droite par la face nord du Dru

  • tom-livingstone-ffa-voie-des-guides
  • tom-livingstone-ffa-voie-des-guides3
  • tom-livingstone-ffa-voie-des-guides4
  • tom-livingstone-ffa-voie-des-guides5
  • tom-livingstone-ffa-voie-des-guides6
  • tom-livingstone-ffa-voie-des-guides7
  • tom-livingstone-ffa-voie-des-guides8
  • tom-livingstone-ffa-voie-des-guides9
  • tom-livingstone-ffa-voie-des-guides10
  • tom-livingstone-ffa-voie-des-guides11

Eau et sucreries pour le petit-déjeuner

À la tombée de la nuit, j'ai couru une autre longueur de M7 maigre, puis j'ai trouvé un rebord pour dormir. Nous avons sauté dans la tente et nous nous sommes endormis. Lorsque nous nous sommes réveillés pour trouver plusieurs centimètres de neige fraîche, nous étions d'abord très inquiets : Soudain, les conditions étaient similaires à celles de l'Ecosse, où Tom et moi venions de grimper avec le British Young Alpinist Group.

De plus, nous n'avions plus de provisions car nous ne nous attendions pas à devoir bivouaquer une seconde fois. Notre petit-déjeuner était donc composé d'eau chaude électrolytique et de quelques bonbons Werther's Original.

Tom Seccombe a gravi deux dernières longueurs de M6+. J'ai libéré son deuxième, ravi que les terrains d'escalade soient maintenant derrière nous. Vers midi, nous avons atteint le sommet - affamés mais satisfaits - et avons descendu en rappel le couloir nord.

Grande aventure

J'étais très heureux d'avoir dégagé la route (même si je me fiche de savoir si c'était la première ou la 10e ascension libre non plus. Dans mes recherches, je n'ai trouvé aucune trace d'une ascension libre. Je suis juste très content d'avoir a pu mener à bien un projet à long terme Tom Seccombe et moi avons vécu une grande aventure qui était stimulante et impliquait beaucoup d'escalade moderne difficile.

"Tom Seccombe et moi avons vécu une aventure formidable et stimulante qui comprenait beaucoup d'escalade moderne et difficile."

Tom Livingstone

Je ne connais pas les niveaux de difficulté des terrains mais je dirais que c'est l'un des parcours alpins les plus difficiles que j'ai fait jusqu'à présent. Il semble être quelque part entre M7+ et M8+. Je suis d'accord avec Raphael Slawinski qui est connu pour sa note dure mais juste en disant "M7+ est vraiment difficile et une grosse note en montagne." Je suis d'accord que M7+ peut être difficile en montagne donc je serais d'accord pour tendre vers cette note pour Voie des Guides.

Cela pourrait vous intéresser

Aimez-vous notre magazine d'escalade? Lors du lancement de LACRUX, nous avons décidé de ne pas introduire de paywall. Cela restera ainsi parce que nous voulons fournir au plus grand nombre possible de personnes partageant les mêmes idées des nouvelles de la scène de l'escalade.

Afin d'être plus indépendant des revenus publicitaires à l'avenir et de vous fournir encore plus de contenu et de meilleure qualité, nous avons besoin de votre soutien.

Par conséquent: Aidez et soutenez notre magazine avec une petite contribution. Naturellement vous en bénéficiez plusieurs fois. Comment? Tu vas trouver ici.

+ + +

Crédits: Photo de couverture Tom Livingstone

Actualités

Pouvoir féminin à Annot : Soline Kentzel gravit l'épreuve trad Le Voyage (E10, 7a)

La jeune Française Soline Kentzel a remporté la quatrième ascension féminine du difficile parcours traditionnel Le Voyage (E10, 7a).

Martin Feistl a eu un accident mortel

L'alpiniste allemand Martin Feistl a eu un accident mortel samedi dernier sur la face sud du Scharnitzspitze.
00:24:44

Seb Bouin : « Après le moment le plus important, je suis tombé 11 fois »

Vidéo : Accompagnez le grimpeur professionnel français Seb Bouin en route vers la quatrième ascension de Bibliographie à Ceüse.

Alex Honnold se lance en solo gratuitement, même sur du rock mouillé

Alex Honnold est de retour dans la vallée de Yosemite avec deux solos libres de 300 mètres, dont un sur roche mouillée.

Bulletin

Abonnez-vous à notre newsletter maintenant et restez à jour.

Pouvoir féminin à Annot : Soline Kentzel gravit l'épreuve trad Le Voyage (E10, 7a)

La jeune Française Soline Kentzel a remporté la quatrième ascension féminine du difficile parcours traditionnel Le Voyage (E10, 7a).

Martin Feistl a eu un accident mortel

L'alpiniste allemand Martin Feistl a eu un accident mortel samedi dernier sur la face sud du Scharnitzspitze.
00:24:44

Seb Bouin : « Après le moment le plus important, je suis tombé 11 fois »

Vidéo : Accompagnez le grimpeur professionnel français Seb Bouin en route vers la quatrième ascension de Bibliographie à Ceüse.
×Présentoir 350x90_Knatsch en Magic Wood