Historique : Première ascension libre des Riders on the Storm (1200m, 7c+)

Siebe Vanhee, Sean Villanueva, Nicolas Favresse et Drew Smith entrent dans l'histoire de l'escalade : en Patagonie, ils réussissent la première ascension libre de Riders on the Storm (1200 m, 7c+) sur la face est de la Torre Central.

Tamis vanhee, Sean Villanueva, Nicolas Favresse et Drew Smith libèrent la route historique en Patagonie Riders on the Storm (1200m, 7c+) et résoudre ainsi un défi auquel les meilleurs grimpeurs du monde ont été confrontés au cours des 33 dernières années.

Riders on the Storm est l'une des légendaires voies de big wall alpines gravies pour la première fois par Kurt Albert, Wolfgang Güllich, Bernd Arnold, Norbert Bätz et Peter Dittrich en 1991. La Kingline mène sur 41 longueurs jusqu'à 7c+ au milieu de la face est de 1200 mètres de hauteur de la Torre Central.

Annonces graphiques Rectangle_Trailrunning

Nous sommes très heureux de pouvoir faire progresser davantage la vision de nos héros de l'escalade qui ont ouvert cette voie extraordinaire en franchissant la dernière étape vers l'ascension libre.

Nicolas Favresse
Siebe Vanhee, Sean Villanueva, Nicolas Favresse et Drew Smith libèrent Riders on the Storm. Image : Drew Smith
Siebe Vanhee, Sean Villanueva, Nicolas Favresse et Drew Smith libèrent Riders on the Storm. Image : Drew Smith

Le chemin vers un accès totalement gratuit

L'équipe de corde belgo-américaine a réalisé son rêve de la première ascension libre des Riders on the Storm après 18 jours sur paroi le 9 février 2024. Siebe Vanhee, Sean Villanueva, Nicolas Favresse et Drew Smith se sont relayés pour diriger chaque longueur de l'ascension libre de leur équipe.

Lors de leur ascension libre, le quatuor a escaladé une variante découverte et équipée par Mayan Smith-Gobat et Ines Papert en 2016. Cela évite l'escalade technique difficile sur cinq longueurs et le grand pendule le long du mur nu du tristement célèbre 16e longueur.

  • Historique des coureurs sur la route Storm Patagonia
  • Topo Les Cavaliers de la Tempête

Topo grandeur nature.

Riders on the Storm : le nom dit tout

Lourdement chargés de matériel d'escalade et de nourriture, prêts à être autonomes pendant un mois, Siebe Vanhee, Sean Villanueva, Nicolas Favresse et Drew Smith rejoignent leur camp de base au pied du mur le 15 janvier 2024. Au cours des neuf premiers jours, ils ont pu grimper pendant un jour et demi et ont atteint la 13ème longueur.

Le 24 janvier, une courte fenêtre de beau temps avec peu de vent s'est ouverte, que les quatre grimpeurs n'ont pas manqué. « Les jours suivants, malgré les conditions difficiles, nous avons réussi à gravir assez rapidement la nouvelle variante incluant le 7c+ Crux », explique Siebe Vanhee.

Dans la rosace du 26ème terrain de Riders on the Storm. Image : Drew Smith
Dans la rosace du 26ème terrain de Riders on the Storm. Image : Drew Smith

Le sixième jour sur le mur, ils atteignirent la 26ème longueur, la fameuse rosace. A partir de là, seule une bonne journée d'escalade devrait les séparer du sommet. Mais ce n’est pas pour rien que l’itinéraire s’appelle Riders on the Storm.

Lorsque la fenêtre météo s’est fermée, les cieux se sont ouverts. Sept jours plus tard, nous n'avions toujours pas franchi le toit.

Tamis vanhee

Le seul progrès a été l'ascension en point rouge du terrain 23 de Nico Favresse, au cours de laquelle il a grimpé en libre dans des conditions glaciales tout en dégageant la neige des corniches.

Nous avons passé la plupart de notre temps à lire, à jouer de la musique, à organiser des soirées pop-corn et à faire fondre la neige. Plusieurs fois, des trains invisibles sont passés devant nous à 140 km/h - vous pouvez compter sur les vents de Patagonie.

Tamis vanhee

Lors de leur 14ème jour sur le mur, ils ont réussi à franchir le toit et à poursuivre leur ascension libre. « À la tombée de la nuit, seules 6 longueurs 'faciles' nous séparaient du sommet, de fortes embruns nous ont paralysés pendant encore deux jours », raconte Nicolas Favresse. Le 9 février, ils ont enfin pu réaliser la première ascension libre de Riders on the Storm.

Pour moi, la clé de ce succès était une grande équipe : parce que nous avons pu nous encourager mutuellement avec une énergie positive, nous avons pu donner plus que d'habitude et grimper librement dans des conditions que je considérerais normalement comme impossibles.

Nicolas Favresse

Cela pourrait vous intéresser

Vous aimez notre magazine d'escalade ? Lors du lancement du magazine d'escalade Lacrux, nous avons décidé de ne pas introduire de paywall car nous voulons fournir au plus grand nombre de personnes partageant les mêmes idées que possible des nouvelles de la scène de l'escalade.

Afin d'être plus indépendant des revenus publicitaires à l'avenir et de vous fournir encore plus de contenu et de meilleure qualité, nous avons besoin de votre soutien.

Par conséquent: Aidez et soutenez notre magazine avec une petite contribution. Naturellement vous en bénéficiez plusieurs fois. Comment? Tu vas trouver ici.

+ + +

Crédits: Photo de couverture Drew Smith

Actualités

Le trail est-il l’entraînement idéal pour les alpinistes ?

Le trail comme entraînement pour les alpinistes : aujourd'hui, nous allons examiner de plus près si et comment la course à pied présente des avantages pour l'alpinisme.

Souvenirs de David Lama à l'occasion du 5ème anniversaire de sa mort

5e anniversaire de la mort de David Lama, Hansjörg Auer et Jess Rosskelley. En souvenir de trois phénomènes exceptionnels de l'alpinisme moderne.

Énorme glissement de terrain sur le Piz Scerscen

Au Piz Scerscen, en Engadine, plus d'un million de mètres cubes de roches et de glace se sont détachés tôt dimanche matin.

La première lampe frontale modulaire au monde : Silva Free

Nouveauté lampe frontale : Silva Free est la première lampe frontale modulable qui peut être assemblée en fonction de l'activité sportive de montagne envisagée.

Infolettre

Abonnez-vous à notre newsletter maintenant et restez à jour.

Le trail est-il l’entraînement idéal pour les alpinistes ?

Le trail comme entraînement pour les alpinistes : aujourd'hui, nous allons examiner de plus près si et comment la course à pied présente des avantages pour l'alpinisme.

Souvenirs de David Lama à l'occasion du 5ème anniversaire de sa mort

5e anniversaire de la mort de David Lama, Hansjörg Auer et Jess Rosskelley. En souvenir de trois phénomènes exceptionnels de l'alpinisme moderne.

Énorme glissement de terrain sur le Piz Scerscen

Au Piz Scerscen, en Engadine, plus d'un million de mètres cubes de roches et de glace se sont détachés tôt dimanche matin.