Sur la face nord du Gross Wellhorn, Silvan Schüpbach et Yannick Glatthard ont mis en place un nouveau parcours difficile à plusieurs longueurs avec Ying Yang (450m, ~ 8b). Actiontalk TV a accompagné Silvan et Yannick sur la route - et a involontairement assisté à une mauvaise chute.

La face nord de la Gross Wellhorn attire l'attention: une comparaison avec le Scheideggwetterhorn voisin ou même avec le pilier genevois voisin du Eiger est dessiné rapidement.

Il est d'autant plus étonnant qu'il n'y a pratiquement pas de routes sur ce mur. "La première ascension a eu lieu via une route techno dans le Siebziegern", dit Silvan Schüpbach. Sinon, il ne s'est pas passé grand-chose jusqu'à ce que l'instructeur d'escalade de Thoune monte au pied du mur il y a quelques années et reconnaisse immédiatement le potentiel de nouvelles voies d'escalade.

L'imposante face nord du Gross Wellhorn.

Schüpbach est connu pour son style de première ascension impitoyablement honnête: des amis et des cales sont utilisés dans la mesure du possible - également dans la chaux ou le marbre du Wellhorn. Et d'ailleurs, il est souvent superposé vers le bas, comme l'explique Schüpbach avec une gesticulation: «Cela se traduit par un style d'escalade dansant et souvent orienté sur le côté. J'aime ça."

La partie inférieure du mur sur la nouvelle ligne nommée Ying Yang, (environ 450 mètres, ~ 8b) il était déjà installé depuis longtemps, vous rencontrez rarement un boulon ici, les difficultés vont jusqu'à 7a +. Ensuite, vous atteignez une bande généreuse et à partir de là, le mur passe de la verticale à légèrement surplombant la roche orange.

Il n'y a que quelques crochets dans la longueur de la clé

Le crux pitch est un marteau d'endurance de 40 mètres de long dans la zone 8b, den Yannick Glatthard avait foré jusqu'au bout. Il y a à peine 10 hameçons, c'est-à-dire: l'espacement moyen des hameçons est de 4 à 5 mètres, parfois plus.

Il était clair qu'il y aurait quelques ruptures.

Yannick Glatthard

Car surtout en terrain difficile, Yannick préfère grimper jusqu'à ce qu'il retrouve une adhérence à partir de laquelle il peut être foré. Après la longueur de clé, il y a toujours la sortie par le mur de tête, où l'itinéraire est à nouveau principalement sécurisé par des trad, y compris une cheminée hors largeur. Le parcours a été achevé à l'été 2020.

En août, Silvan Schüpbach a réussi avec Matteo Della Bordella la première ascension du point rouge. D'abord, ils ont grimpé les cordes fixes jusqu'à la longueur de clé pour les vérifier. Après avoir tous les deux eu l'ascension du point rouge étonnamment rapidement dans le sac, ils sont d'abord sortis par le mur de tête, mais n'avaient aucun ami avec eux.

Silvan Schüpbach après l'ascension du point rouge de la longueur clé du Ying Yang sur le Gross Wellhorn.

Néanmoins, ils sont montés proprement au sommet (!), Ils ont descendu en rappel et ont également fait la partie du pied du mur à la bande centrale. Le lendemain, Yannick les a rejoints, lui aussi voulait faire l'ascension du point rouge. Son plan était de casser la longueur la plus difficile en premier. Il l'a presque eue au deuxième essai. Lors de la troisième tentative, son pied a glissé et il a été pris dans la corde fixe.

Le pied de Yannick a glissé. Vous feriez mieux de regarder ce qui s'est passé ensuite dans la vidéo.

Dans tous les cas, l'ascension complète du point rouge n'était plus possible pour Yannick. Pour ce faire, il a grimpé proprement à travers la partie supérieure de la longueur de clé. «Pour regagner la confiance. Je ne sais pas si j'aurais eu la motivation de revenir sur ce mur quand je sais exactement à quel point cela m'a jeté sur ce terrain », a-t-il résumé par la suite.

Vidéo: Silvan Schüpbach et Yannick Glatthard sur le Gross Wellhorn

Plus de vidéos d'Actiontalk TV

Dans le deuxième numéro de BETA, il y a: Entretiens avec Adam Ondra et Jakob Schubert sur le thème des voies d'escalade 9c // Évaluations par le physio d'escalade Klaus Isele // Critique des grimpeurs belges Nico Favresse et Sébastien Berthe // Nouvelles de l'Eiger // Enregistrements d'un nouvel aventureux Route sur la face nord du Wellhorn.
Malgré les températures chaudes, il se passait beaucoup de choses dans la célèbre zone d'escalade de Céüse dans le sud de la France à la fin du mois de juillet. Outre Alex Megos, qui a pu mener à bien son projet de bibliographie à long terme, de nombreux alpinistes suisses ont également participé au projet.
action talkTV
EnglishSpanishFrenchItalianGerman