Martin Feistl : « Le plus difficile a été de fixer les fusibles ou d'accepter qu'il n'y en ait pas. »

Simon Gietl et Martin Feistl ont gravi du 2 au 3 février une ligne audacieuse sur la face nord du Sassolungo dans le Val Gardena : Aura (1200m, M6, AI5).

Le duo glaces et mixtes Gietl/Feistl a encore frappé. Dans le puissant The North Face des Langkofel, qui domine royalement le Val Gardena, les deux alpinistes ont complété une ligne impressionnante : Aura (1200m, M6, AI5).

«Le cœur de la ligne est la cascade de glace Legrima, longue de 350 mètres», s'enthousiasme Martin Feistl. Les deux guides de montagne Adam Holzknecht et Hubert Moroder l'ont gravi pour la première fois en 2013. Pour atteindre la ligne de glace, Simon Gietl et Martin Feistl ont gravi deux longueurs de la voie estivale Princesse au cœur.

Nous avons regardé ce strip parfait sur la webcam tout l'hiver et nous nous demandons quelle serait la cohérence ? Glace ou neige poudreuse ?

Martin Feistl

Selon Feistl, les principales difficultés de leur ligne étaient « d’installer des garde-fous ou d’accepter qu’il n’y en ait pas ». Poursuivre la ligne via Legrima est certainement un objectif pour l'avenir. "En raison des conditions très sèches, cela aurait été très difficile pour nous sans chaussures d'escalade", a déclaré l'aspirant guide de montagne.

  • Au cœur du parcours, l'impressionnante cascade de glace.
  • Levant les yeux.
  • Martin Feistl apprécie les conditions de glace de la face nord du Sassolungo.
  • La sécurité : souvent difficile voire inexistante.
  • Un duo bien rodé : Simon Gietl et Martin Feistl.
  • Dans les longueurs supérieures du deuxième jour.

C'est pourquoi, après la chute de glace, les deux hommes ont grimpé quatre longueurs au bord nord (E. Pichl, W. Waizer, août 1918) jusqu'à une grotte de bivouac discrète. Le lendemain, 15 autres lancers ont suivi dans des vents partiellement orageux sur le « bord nord » jusqu'au sommet du Sassolungo. De là, ils sont descendus à St. Christina et sont retournés en auto-stop jusqu'à la voiture au col de Sella.

Ce fut une belle aventure pour laquelle je suis très reconnaissant.

Martin Feistl

Cela pourrait vous intéresser

Vous aimez notre magazine d'escalade ? Lors du lancement du magazine d'escalade Lacrux, nous avons décidé de ne pas introduire de paywall car nous voulons fournir au plus grand nombre de personnes partageant les mêmes idées que possible des nouvelles de la scène de l'escalade.

Afin d'être plus indépendant des revenus publicitaires à l'avenir et de vous fournir encore plus de contenu et de meilleure qualité, nous avons besoin de votre soutien.

Par conséquent: Aidez et soutenez notre magazine avec une petite contribution. Naturellement vous en bénéficiez plusieurs fois. Comment? Tu vas trouver ici.

+ + +

Crédits : Photo de couverture et images de l’article Simon Gietl ainsi que Martin Feistl

Actualités

Jaan Roose traverse le détroit de Messine sur une slackline longue de 3646 m

Tentative de record du monde sur le détroit de Messine : le slackline Jaan Rooses ose tenter la slackline longue de 3640 XNUMX mètres.

Sascha Lehmann : «Je veux atteindre la finale aux JO»

Entretien avec le grimpeur professionnel suisse Sascha Lehmann : qualification olympique réussie, sentiments de bonheur et attentes.

Quand votre vue s'estompe et que grimper vous procure du confort

Onsight présente Seneida, athlète aveugle et développeur de produits Black Diamond...

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter maintenant et restez à jour.

Jaan Roose traverse le détroit de Messine sur une slackline longue de 3646 m

Tentative de record du monde sur le détroit de Messine : le slackline Jaan Rooses ose tenter la slackline longue de 3640 XNUMX mètres.

Sascha Lehmann : «Je veux atteindre la finale aux JO»

Entretien avec le grimpeur professionnel suisse Sascha Lehmann : qualification olympique réussie, sentiments de bonheur et attentes.

Quand votre vue s'estompe et que grimper vous procure du confort

Onsight montre l'athlète aveugle et développeur de produits Black Diamond Seneida Biendarra dans son parcours émotionnel vers la médaille d'or à la Coupe du monde de paraclimping 2023 à Salt Lake...